lundi 24 novembre

La Feuille de Chou n°6

*



EDITORIAL

 

 Chers lecteurs, après cinq numéros passés à améliorer le self du mieux qu’il est possible, et après avoir remarqué pas mal d’améliorations notables, nous nous attaquons au reste.

Cette fois-ci, nous parons au plus urgent, la propreté, avant de nous attaquer à l’internat. Pourquoi ?

Mercredi soir dernier, les internes garçons ont eu l’extrême-déplaisir de voir que l’eau froide de leurs robinets était coupée… quant à l’eau chaude restante, elle était si bouillante qu’il n’y avait nul besoin de bouilloire pour faire du thé. Cette panne a été réparée le lendemain, mais ce n’est pas la première fois que la plomberie vieillissante de l’internat joue des tours à tout le monde. Nous allons donc consacrer une enquête en trois volets à la situation de délaissement matériel de l’internat des garçons, qui cumule des tas de problèmes aussi urgents qu’abandonnés. Cette enquête sera à suivre dans La Feuille de Chou n°7 (semaine prochaine), la Feuille de Chou n°8 et La Demi-Page n°4 (dans deux semaines), ainsi que sur notre site.


 

D’ici là, pour nous signaler toute panne ou problème matériel dans les deux internats, écrivez-nous ici :

 

contactlafeuille@nantes.fr


 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Des classes ou des écuries d’Augias ?

 


En ce moment, rentrer dans une classe est vraiment difficile. Les pauvres élèves se retrouvent obligés d’enjamber des pyramides de boulettes, des murailles de papiers froissés, des terrils de déchets divers, massés le plus souvent vers les premiers rangs. Les pauvres terminales latinistes qui sont ainsi entrés dans une de ces classes remarquablement sale (salle 22), ne se sont pas vraiment senti l’âme d’Hercule pour nettoyer tout ça… et encore, selon l’un des membres de la rédaction témoin, il faudrait plutôt appeler Batman…

Bref, les classes sont quasi-obligées d’avoir cours au milieu de cet état repoussant des salles, avec de larges graffitis au crayon de bois, au Blanco ou au stylo sur tous les cotés des tables, et même dessous (là, on ne sait pas comment ils ont fait !). Mais pourquoi un tel désordre à peine arrivés au mois de novembre ? Du laisser-aller ? Du ras-le-bol ? L’expression libre des élèves, autrement que grâce à La Feuille de Chou ? Les motivations réelles de tous ces actes nous sont inconnues… Même l’internat ou les classes de collège sont bien plus propres que le lycée… c’est le monde à l’envers !

Tout le monde en a marre d’avoir cours dans des classes qui offrent une image aussi désolante de notre lycée, surtout que la rapidité des lanceurs de boulettes, de projectiles divers et des artistes-peintres est telle qu’une classe lustrée et étrillée de fond en comble un mercredi soir ressemble presque à un squat le jeudi soir… il ne manquerait plus que des fresques grivoises ou politisées sur les murs…

En conséquent la rédaction, secondée par de nombreux élèves du lycée, demande aux artistes de se calmer et propose aux lanceurs de boulettes d’organiser leur épreuve olympique ailleurs, bien qu’ils ont déjà gagné la médaille d’or de la discipline qui sert le plus à rien. Quant aux graffeurs, puisque La Feuille de Chou ne vous intéresse pas pour exposer votre art, créez donc votre propre journal artistique pour exprimer votre vérité, et arrêtez de colorer ou de noircir nos tables… Que la paix soit avec vous et la propreté dans nos classes.


*

--------------------------------------------------------------------------------------------------



Buvez du thé !!!



A la demande du "Mouvement du Thé" (Adèle.G et Antoine.C 2nde C) :

 Vitaminé, antioxydant, fluoré il peut même prévenir certains cancers comme celui du sein et des maladies cardio-vasculaires ! C’est aussi la boisson la plus facile à faire en toutes conditions : un sachet de thé, de l’eau bouillante, une brindille, un verre quelconque, et hop, le tour est joué ! Prenez-en donc et buvez en tous !!


Le conseil du rédacteur général : Russian Earl Grey Tea, Tetley

 Le Thé a de multiples propriétés bénéfiques pour votre santé. Si vous en buvez deux tasses par jour, les risques de cirrhose du foie (maladie professionnelle des alcooliques) sont réduits, ce qui est toujours utile pour les friands de soirées bien arrosées…


*

 

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

 


 

Dans nos prochains numéros :

* Enquête sur l’état de l’internat : des questions sans réponse

* Le futur projet sur les pathologies addictives.

   

Retrouvez  La Feuille de Chou sur Facebook

*


Mardi : Ciel peu nuageux, min -2°, max 8°, 0 mm de pluie, fiabilité 9.7/10

Mercredi : Ciel peu nuageux, min -3°, max 8°, 0 mm de pluie, fiabilité 8.9/10

Jeudi : Très nuageux, min -1°, max 9°, 0 mm de pluie, fiabilité 7.8/10

Vendredi : Pluie, min 1°, max 9°, 2.6 mm de pluie, fiabilité 7.5/10

Le dicton météo de la semaine : " Il gèle à fendre les dolmens" (Maupassant)


Météo

(si vous trouvez que ce journal ne sert à rien, lisez au moins cela, et n’oubliez pas votre écharpe à cause des gelées de mardi et mercredi).

Posté par redaclafeuille à 20:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La Feuille de Chou n°6

    La cirrhose, "maladie professionnelle des alcooliques" ? Ben tiens ... quelle ironie pitoyable pour un sujet bien concret, Messieurs-Dames ... La jeune femme que je suis, tombée dans l'alcool après diverses péripéties personnelles et un parcours scolaire désastreux dans ledit établissement de La Perverie, se rend compte que le niveau n'a pas augmenté, depuis son départ ... (Sauf en ce qui concerne l'orthographe, sur ce point-là, chapeau). Je cherchais (fort mal à propos, me semble-t-il, la connerie ambiante semble la même, quant à la liberté d'expression, remplacer le veto absolu par une liberté surveillée, pourquoi pas ...) à retrouver une certaine sérénité concernant ma scolarité passée, de groupe FB en groupe FB, j'en suis arrivée à votre Feuille de Chou. M||e Eve, élève pendant 7 ans, alcoolique, et sa cirrhose naissante vous conchient, jeunes sans cervelle. Le respect existe, aussi. Ca vit dans un cocon, ça croit avoir tout vu, tout connu alors que ça vit dans une bulle de fric et de bêtise/ignorance, et ça publie ce genre de parenthèses sur un journal scolaire ... Chapeau.

    Posté par # Eve, dimanche 04 octobre à 12:45 | | Répondre
Nouveau commentaire